Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 20:54
,

               Mon premier voyage fut en 1989 une révélation : je suis allée passer les fêtes de Noël et de nouvel an dans un pays où il n'est pas coutumier de passer des vacances : DJIBOUTI. Débarquée un soir de décembre sur la piste directement de l'aérogare, l'air terriblement chaud et sec du désert emplissant mes poumons, je scrute avidement les alentours en descendant l'escalator et avançant vers les portes des arrivées : je suis ravie ! Ensuite chaque jours des 10 passés là-bas ont été un rêve, le début d'une suite de voyages qui sont pour moi chaque fois des morceaux choisis, de nouvelles couleurs sur ma palette de bonheur : ils me font aimer plus encore la vie. Je voyage sac à dos et mange la plupart du temps dans la rue ou chez l'habitant : nouveaux amis ou gentils inconnus. J'emmagasine des images fabuleuses de sourires, de scènes de vie, de paysages magnifiques (comme les forêts de baobabs) ; je me gave de plats exotiques pour nos papilles et je goùte tout ce que je peux.. J'aime les voyages et j'aime les gens, j'aime la différence, la diversité, et oublier notre nombril. A Djibouti j'ai goûté par exemple le plat national éthiopien : le wat :  ragout délicieux que j'ai  mangé au poulet et aux oeufs durs avec des galettes traditionnelles, un délice. A Djibouti dans le désert j'ai cru voir un lac et c'était un mirage et je me suis amusée avec les dromadaires, rencontré des nomades et plein d'autres personnages tellement touchants... des réfugiés de la guerre en Etiophie par exemple, des vendeurs à la sauvette pourchassés par la police, des cuisiniers, des boulangers, des vendeuses de thé et des macheurs de khat. Je suis partie après le nouvel an 1990 en pleurs, je ne voulait pas quitter Djibouti : Imprégnée d'autres vies à vivre, à sentir, à aimer.
Partager cet article
Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 11:30

           Un ami me relate une affaire d'escroquerie à son endroit, lisez plûtot, et prudence sur la toile !

je me suis fait "eu" ( arnaquer ) sur ebookers, en achetant un billet d' avion ( vol aller, Nice - Bangkok ) ... j' ai payé mon billet par carte bleue, pour une somme de 404, 54 euros ... quelques jours plus tard, ils m' écrivent pour me dire que j' ai mal saisi mon nom, et que je perds mon billet et mon argent, j' ai appelé le service clientéle, m' ont envoyé promener, et m' ont confirmé la sentence ( mon nom apparaissant deux fois, au lieu de mon nom et prénom ... alors que dans un de leurs mails, ils admettent que l' erreur peut provenir de leurs services )


Il n'a pas eu gain de cause, mais si cela peut servir d'exemple....

Partager cet article
Repost0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 10:50

        C'est une invention géniale : on entre l'adresse de notre destination et hop ! y'a plus qu'à se laisser guider ! plus besoin de retourner les plans dans tous les sens, de se disputer avec son co-pilote qui n'a jamais le sens de l'orientation, de demander sa route à des piétons ignares qui ne sont jamais du coin, ou a des chauffeurs de taxi trop pressés pour vous donner l'itinéraire à plus de 3 rues de là... souvent plantés au bon milieu de rien, devant une fourche routière méprisante face à notre indécision, nous fîmes l'achat d'un de ces appareils miraculeux. Fiers de notre acquisition, l'objet en exergue sur notre tableau de bord, pas en avance sur l'horaire puisqu'aucun ralentissement n'est à prévoir, nous voilà sur le départ. Mon rôle, entrer l'adresse : heureusement que je me sers de l'informatique chaque jour ! bon je trouve comment faire, mais chaque changement de page est périlleux et menace l'effacement des données entrées, bref 20 mn plus tard, le GPS m'indique que mon adresse correspond à un lieu annoncé dans un département à l'opposé du lieu noté ! je vérifie l'adresse, je corrige l'orthographe, pas moyen : mes amis logent dans un hameau inconnu dans nos cieux ! je décide d'entrer  le nom d'un village proche de chez eux et là miracle l'appareil s'affole et une voix s'élève, féminine mais peu gracieuse nous ordonnant de suivre la route sur ses indications : à partir de ce moment j'ai eu envie de la balancer par la fenêtre !!!! A peine j'ouvre la bouche pour discuter avec mon mari qu'elle me coupe la parole, de plus, juste pour exprimer son désir de nous voir continuer sur cette voie. Le pire est que le conducteur me demande de me taire face à ce puits de science qui sait mieux que moi l'avertir du moindre changement de cap : je ronge mon frein, abandonne mon envie de blablater mais je commence a fulminer et mon désir de meurtre germe lentement..... je soumets a voix basse l'idée de lui couper le son mais non, il faut garder l'oeil sur la route ! alors je me tais et me plonge dans une revue, faisant fi de mes 2 co-voyageurs. Une oreille tendue vers mademoiselle, je la soupçonne d'allonger notre route : ma carte routière confirme la forfaiture. J'en informe, le sourire en coin le futur prétendant de la belle : il me toise, sûr de son jugement routier : elle a forcement des raisons ! 20 mn plus tard nous atterrissons au beau milieu d'une cour de ferme, cul de sac et culs de poules avec envolée de plumes et cris de fermiers colériques ! L'oeil déçu, mon mari avoue ne pas avoir ré-actualisé La Voix ! Elle est donc pardonnée.... Méprisante, je téléphone aux amis qui nous attendent pour un prochain repas, que nous prendrons à coup sûr séparément, et leur indique notre point géographique : nous sommes égarés à des lieux du rendez-vous, sur une route à l'opposé de celle que nous devrions suivre........Merci la miss....Je reprends la parole, lui clou le bec, ressord mon plan à l'envers et roule ma poule (non je n'ai volé de volatile ! je pense d'ailleurs que quelque unes ont du mourir de peur !!!). Arrivés plusieurs heures plus tard une seule réflexion : le GPS ou comment visiter la France en zigzag ! ah et j'oubliais Mesdames : si vous acceptez le GPS comme compagnon de route, un seule condition : une voix masculine, qu'on vous coupe la parole ok mais au moins d'une voix qui vous plaise !

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 08:52
 Encore une salade très très fraîche pour l'été :     Une salade de betterave rouge crue aux oranges

          pour 4 personnes    4 betteraves rouges crues que vous râpez
                                          des oeufs durs
                                          1 orange pelée à vif et coupée en tranches fines pour le décor
                                          1 oignon rouge, du persil pour le décor aussi

             l'assaisonnement à ajouter aux betteraves 2 avant la dégustation : sel, poivre, 2 c. à soupe de vinaigre de vin ou balsamique, 2 c. à soupe d'huile d'olive, 2 c. à café de moutarde, 2 c. à soupe de miel liquide, le jus d'une orange (mélanger d'abord dans un bol et ajouter ensuite aux betteraves)

            C'est vraiment très frais et facile à faire (le plus dur est de trouver des betteraves crues)
Partager cet article
Repost0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 10:02

             
                Quand j'écris devant quelqu'un, une fois sur deux, la personne s'exclame : ah ! vous êtes gauchère ! comme si cela relevait d'un effroyable handicap congénital accepté grâce à une incroyable volonté de fer ! et moi, de relever, en général, dégoûtée d'avoir à répondre encore une fois (comme de mon prénom d'ailleurs, d'autres fois, dominique...nique...nique) à ce sujet, face à ce fait irréfutable et tellement peu de mon fait : et oui, je suis gauchère ! (MAIS QU'EST-CE QUE CA PEUT LEUR FAIRE !!!) 

                Oui je fais partie d'une minorité....éh,éh,éh....et j'en suis fière ! bon une minorité pas très flagrante, pas montrée du doigt, mais une minorité quand même.
Une petite partie de la population qui doit (ou a du) se défendre pour avoir le droit et surtout la possibilité d'écrire, de couper son gâteau avec une fourchette à dessert (qui à des petites dents de l'autre côté) de se servir de ciseaux au même prix que ceux des droitiers, sans parler de toute sorte d'instruments professionnels ou de musique, etc.....

               Faire partie d'une minorité ouvre à la réflexion en ce qui concerne la discrimination et force à la valorisation (je ricane : ne dit-on pas que la gaucherie serait la marque d'une certaine intelligence..ih, ih...)

              Je sais, la gauche représente le côté faible, celui à protéger (les boucliers se partent à gauche). Du mot sinistrogyre (vers la gauche) a découler le mot sinister qui a donner le mot sinistre qui fait penser au mal, au noir, au Diable. Voilà pour le côté sombre qui a mis au ban toute une partie de la population née Gauchère ! (je vous dis au temps de la chasse aux sorcières !) 

               Face à ce constant étonnement des droitiers interrogateurs je me mis à forcer ma main droite à écrire, en copiant des lignes et des lignes (comme pour une punition), le résultat est ma faculté actuelle : je suis devenue ambidextre.
     

 

Partager cet article
Repost0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 09:08
 

"Si la flûte s'adresse au ciel, le tambour à la terre, l'accordéon s'adresse aux hommes........"      auteur inconnu

Cela parait si évident, qu'en pensez-vous ?
Partager cet article
Repost0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 12:38
Les Rabeats font aux BEATLES  un magnifique hommage sur scène. Dimanche 16 aout à Fréjus au théatre romain, les spectateurs, un peu froid au départ, se sont vite enflammés face à ce groupe dynamique, jouant à la perfection sur les instruments qu'utilisaient leurs célèbres maîtres : Rickenbacker, Hofner, Gretsch pour les guitares, Ludwig pour la batterie et ampli Vox nous restituant le fameux son Beatles. Les Rabeats ont comme chanteur un formidable interprète possédant voix et charisme. Le résultat est parfait, pendant deux heures de concert ils nous ont donné l'occasion de participer à une grande fête autour d'une trentaine de chansons parfaitement choisies de Michèle à Let it Be en passant par Back to the U.S.S.R., Help !, Sgt. Pepper's lonely hearts club band, Hey Jude , seul, le chanteur  nous restitua brillamment aussi le fameux Yesterday. Un grand moment, une excellente soirée !
Partager cet article
Repost0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 08:58

    Il y a 8 ans déjà, je fis la connaissance de cousins éloignés, venus habiter près de chez moi, par l'intermédiaire de ma mère pensant qu'une baroudeuse et des personnes qui aident au Sénégal auraient des choses à se dire ! En fait notre infortuné cousin ne pouvait se rendre là-bas cette année 2001 accompagner son épouse, cloué en France pour cause de Paludisme. Je propose alors mon aide, pour transporter les 35 kg de choses en tout genre, distribuer sur place, et découvrir ainsi le Sénégal. Cette première fois je suis donc ma cousine qui loge dans un hôtel sur la petite côte, au coeur de la célèbre station balnéaire Saly. Notre paillote sur la plage se transforme vite en annexe de la croix rouge et le propriétaire de l'hôtel nous regarde d'un oeil noir ! Moi je suis aux anges ! je connaissais Djibouti, c'était mon premier voyage à l'étranger et j'avais adoré, au Sénégal je me sens chez moi, j'y suis "diluée" ils disent Séné-gauloise, c'est plus que ça... Dès le début de notre séjour, nous prenons contact avec un jeune qui a trouvé du travail dans un resto de la côte, il vient d'atterrir à Saly et ma cousine l'aide à payer son loyer, lui a acheter un lit et une petite armoire. Il nous invite chez lui, petite cellule fermée d'une porte en tôle ondulée, pour nous offrir un thé Sénégalais selon un cérémonial particulier dans la courette sous un manguier énorme ! j'apprends à ralentir, à prendre le temps de vivre, à parler tranquillement, à rester silencieuse appréciant chaque moment, oubliant stress et soucis inutiles face à la vie précaire mais simple de ce peuple. Le jeune homme nous parle d'un jeune garçon de son village, un ami, venu le rejoindre pour chercher lui aussi du travail : il lui prête son lit quand il travaille et partage son repas journalier : il nous le présentera le soir même. Quand j'ai rencontré Pierre, ce garçon qui ne parle que Wolof et me dévisage comme si j'étais une princesse venue d'une galaxie lointaine, au regard plein d'espoir et confiant en l'avenir, je me suis jurée de tout faire pour qu'il ne devienne pas (comme je l'ai malheureusement mainte fois vu la-bas) l'amant d'une femme mûre en mal d'amour en Europe, se payant de la jeunesse à petits frais et sans être montrée du doigt. Tous les jours nous prîmes l'habitude de leçons de français, déchiffrant quelques mots , articulant et répétant quelques phrases, car trouver du travail à Saly sans parler français n'est pas facile. Il finit par en trouver dans une petite boutique et m'aide pour mes achats de produits culinaires et autres, il nous emmène rencontrer sa maman au village.... Je suis partie à regret mais pleine d'amour pour ce pays et mes nouveaux amis...et depuis que Pierre m'appelle maman, d'un fils en plus. L'année suivante ma fille m'a accompagnée et fait connaissance de son "frère" elle l'aime autant que moi et a apprécié son immersion totale en famille, car nous avions loué une chambre au sein d'un petit appartement déjà occupé par une jeune fille musulmane et un jeune homme catholique, vivant chacun leur religion dans une entente cordiale, un respect et une amitié qui nous impressionne ! Pierre a fait des progrès formidables mais il souffre de migraines et de maux de ventre terribles ! nous l'aidons pour les soins mais encore a l'heure actuelle, le pauvre souffre toujours ! Ma fille n'est plus retournée au Sénégal mais elle en rêve et moi j'y suis allée le plus souvent possible (depuis 2005 je n'ai pas pu) depuis Pierre est marié, a une petite fille adorable comme ma fille (a 4 mois d'intervalle) et il fait partie de notre famille.
J'ai réussi a tisser un réseau de personnes voyageant au Sénégal qui rencontrent Pierre et sa famille et l'aident à leur façon : une famille française vient d'organiser une collecte en sa faveur ! je demande aux personnes qui partent en vacances au Sénégal, quand j'en rencontre par ex au travail, si elles veulent bien prendre un paquet pour Pierre et en général ça marche, ainsi il se fait de nouveaux amis et je suis fière du réseau ainsi créer ! des ponts de l'amitié somme toute !!!!
Partager cet article
Repost0
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 08:57

Très ludique ce site propose une critique rapide de l'ensemble de votre blog !

http://www.lisabuzz.com/ 

voici la critique qui m'a  été délivrée (j'ai depuis un pb de chevilles, mais une telle brassée de fleurs, je prends !) :

Le Sud Est c est fait une veritable spécialité des blogs extraordinaires. Autant dire que ToutepetitedomI ne déroge pas à la règle, tant DominiqueC, à force de posts plus géniaux les uns que les autres, y démontre chaque jour son intelligence redoutable et sa sensibilité supérieure. Un Blog à ne surtout pas manquer.
Partager cet article
Repost0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 22:05
 Le point final d'un trop grand stress au travail.
Aujourd'hui, seule aux différents postes de travail, harcelée par les deux lignes téléphoniques, la sonnette du cabinet de travail et les différentes demandes des patients, en particulier les appels angoissés des personnes qui souffrent, en vacances dans notre région, à la recherche désespérée de soins, situations d'urgence multiples, en plus des tâches habituelles, je me suis sentie à la limite du burn out ! c'est très déroutant le moment où vous vous apercevez que vous ne contrôler plus rien, que votre esprit ne répond plus, que les pensées se mélangent et que les questions restent sans réponse, les mains deviennent moites et la chaleur vous gagne (bien que la clim soit à fond), des palpitations vous affolent et une douleur dans la poitrine s'installe, désagréable, avec elle la peur, et l'approche de l'évanouissement.....Heureusement la respiration m'aide à reprendre mes esprits et le temps arrêté reprend sa course inlassable et les assauts environnants m'agressent à nouveau.....Je m'installe dans ma course du travail bien fait une fois de plus, échappée miraculeuse une fois encore du grand stress, de la brûlure ultime ! Demain sera un nouveau jour (CRISIS, WHAT CRISIS !!!!)
Partager cet article
Repost0